Panglao (île de Pamilacan)

Les eaux de cette petite île abritent dauphins et baleines et nous espérions pouvoir en observer quelques uns. Malheureusement nous n’avons certainement pas choisi la meilleure bangka pour réussir cette excursion.

Le surveillant de la plage de l’hôtel nous avait en effet proposé la veille de nous faire faire l’excursion avec son bateau. Moins chère que les autres excursions et surtout un peu plus adaptée à nos horaires (certains bateaux partaient en effet à 5h30), nous avons choisi de lui faire confiance et de ne partir qu’à 6h30 directement de la plage de l’hôtel.

Mais soit l’horaire tardif, soit le manque de connaissance de nos skeepers, ou tout simplement faute à pas de chance mais nous n’avons pu apercevoir un seul dauphin.

Nous avons accosté sur la plage publique de Pamilacan et des pêcheurs du village nous ont accompagnés faire du snorkeling dans des petites bangkas.

En route vers le site de plongée

Les fonds marins autour de Pamilacan sont très riches en divers poissons mais sont aussi connus pour la présence de bancs de Black Fish que nous avons pu observer. C’était effectivement magnifique.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Il y avait également énormément d’étoiles de mer pour le plus grand plaisir des garçons.

De retour sur la plage, Luka et Thomas sont restés jouer aux aventuriers autour de la bangka.

Tandis que nous sommes allés faire un tour dans le petit village.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nous sommes rentrés en début d’après-midi et avons mangé à un restaurant de plage public juste à côté de notre hôtel, où de nombreux philippins se restauraient.

Nous avons passé le reste de l’après-midi à l’hôtel.

Le lendemain, après un dernier petit déjeuner, nous avons encore profité quelques heures de l’hôtel South Palm Resort avec quelques baignades à la piscine.

Nous avons ensuite rejoint l’aéroport de Tagbilaran pour rejoindre Manille par le vol de 16h15 sur Philippines Airlines.
Malheureusement ce dernier a eu une heure de retard. Nous avons donc du patienter à l’aéroport tout en écoutant les chanteurs philippins aveugles qui distrayaient les passagers en musique en attendant les vols.