Siquijor, un coup de coeur

Apo Island – départ vers Siquijor

Notre escapade Robinson tirant à sa fin, nous changeons d’île le mardi 3 avril. Nous profitons du bateau de notre hôtel suivant, le Coco Grove Beach Resort, qui emmène ses hôtes en excursion à la journée sur l’île d’Apo, pour rejoindre l’île de Siquijor. 1h30 de traversée dans un bateau beaucoup plus gros que la bangka de l’aller, nous resterons au sec et les garçons dormiront même durant le voyage.

Débarqués à 16h30 sur la plage de notre hôtel, nous découvrons un Resort bien plus grand et plus équipé. Notre chambre, la Beach Side 1 se trouve juste devant la plage et à côté de la piscine. Elle dispose d’une mezzanine sur laquelle dormiront Thomas et Luka. Nous retrouvons les joies de la douche à l’eau courante et de la climatisation.

Au restaurant, un diner barbecue sur la plage est organisé avec chants et danses du feu.

Pour partir à la découverte de l’île, nous optons pour la location de scooters. La route côtière est quasiment déserte et en bon état.

Nous nous situons à Tubod et notre première halte est au Century Old Balete Tree. C’est un magnifique Balete vieux de 400 ans. Certains disent qu’il est même enchanté. Au pied de cet arbre s’étend un bassin grouillant de poissons nettoyeurs. Et c’est parti pour un « Fish Spa » !

Nous nous arrêtons ensuite aux Lagaan Falls. Après avoir payé l’entrée (rien de bien cher, 60 php soit environ 1 euro), deux jeunes guides nous conduisent à la cascade ; L’eau y est très bonne et une corde permet de se jeter à l’eau. Il y a aussi un rocher faisant office de toboggan et une grotte sous la cascade. Les enfants s’en sont donnés à coeur joie, les grands aussi. Même les guides s’amusaient à plonger avec nous.

Reprenant la route, nous passons à Lazi où nous avons pu visiter l’église Saint-Isidore. Là encore, un rassemblement avait lieu pour fêter la fin de l’année scolaire sur le terrain communal.

Poursuivant notre chemin, nous arrivons à une deuxième série de cascades, plus connues et plus mises en avant par les guides : les Cambugahay Falls. La cascade est très belle avec une belle eau turquoise, et là aussi des cordes étaient mises en place afin de se jeter dans l’eau. Malheureusement il y avait aussi un peu plus de monde et une organisation un peu plus « attrape-touristes » : un guide vous emmène jusqu’à la cascade, il faut le payer, une première corde, il faut payer pour sauter (là encore rien de bien cher 50 php par personne et ensuite on saute autant de fois que l’on veut), une seconde corde partant de plus haut, il faut encore payer car c’est un autre groupe qui la gère …. C’était tout de même très amusant et nous avons vraiment apprécié notre sortie.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pour finir la ballade, nous voulions aller voir une belle plage un peu plus à l’est de l’île. Nous avons donc parcouru quelques kilomètres (un peu plus que prévus car nous avons raté l’embranchement, il faut dire que les indications ne sont pas vraiment visibles), pour arriver finalement en fin d’après-midi à Salagdoong beach. C’est une jolie plage avec quelques plongeoirs, un toboggan hors service mais aucun d’entre nous n’a eu le courage de se remettre à l’eau.

Nous avons repris la route pour finalement rentrer à l’hôtel de nuit. Le soleil se couche tôt et à 18h il fait nuit noire. Mais cela a été un régal de se balader en toute liberté dans l’île, de voir les habitations, les philippins au bord de la rue.

Le lendemain matin, c’est sous des trombes d’eau que nous nous réveillons. La matinée restera couverte mais nous permettra de nous reposer, d’écrire un peu pour le blog ; nos journées bien remplies ne nous laissant que peu de temps pour cela. Luka, qui s’est fait un copain philippin Andrey, jouera avec lui tandis que Thomas passera de la mer à la piscine.

En début d’après-midi, nous prenons notre premier tricycle pour nous rendre à Paliton Beach, une magnifique plage de sable blanc. Le tricycle (un petit side-car attaché à une moto et recouvert d’un auvent) est un moyen de déplacement très répandu aux Philippines et les garçons n’ont pas manqué d’adorer le concept. Chaque conducteur le personnalise à sa guise, et nous pouvons y monter à 4 dedans plus le chauffeur.

Arrivés à Paliton Beach, le ciel couvert du matin s’était totalement dégagé et c’est sous l’ombre d’un des nombreux cocotiers qui longent la plage que nous nous positionnons. Des philippins sont installés à côté de nous et proposeront à Jérôme une portion de leur repas et un verre de l’alcool qu’ils consomment (le « tuba », du vin de palme, extrait des fleurs de coco), franchement pas à notre goût (une sorte de vin bourru très aigre).

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le soir, nous reprenons un tricycle pour sortir de l’hôtel et aller dîner dans un petit restaurant philippin en bord de route. San Miguel et barbecue de rue (viandes diverses, poissons, riz et pâtes), un grand classique de la gastronomie philippine. A noter aussi que les enfants auront énormément progressé en dessin en attendant les repas pendant notre séjour.

Nous passerons le reste de notre temps au Coco Grove Beach Resort entre piscine, baignades et snorkeling.

La plage du Resort jouxte le Tubod Marine Sanctuary ; effectivement les fonds marins sont magnifiques avec une eau limpide qui nous donne une excellente visibilité pour admirer poissons et coraux.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

A 12h30 nous quittons l’hôtel pour nous rendre au port de Siquijor, duquel nous prendrons un ferry pour Dumaguete.